Électro Dépôt : une stratégie de paiement fondée sur la simplicité

Nous avons commencé à accompagner Électro Dépôt en 2020. Retour sur le déploiement de nos solutions de paiement en ligne et en magasin et les premiers résultats aux côtés d’Hugues Fareniaux, responsable des moyens de paiement, du financement et des assurances.

Nos premiers résultats en chiffres

  • Hausse de 30% du taux de transformation en ligne.
  • Hausse de 7 points du taux d’autorisation.
  • Diminution de 30% du nombre de transactions qui passent en authentification forte.
  • Taux de fraude divisé par 10 environ.
  • Plus de 24.000 repas collectés au profit des Restos du Cœur en moins de deux mois avec Adyen Giving.

Bonjour Hugues, pouvez-vous nous présenter Électro Dépôt ?

Fondé en 2004, Électro Dépôt s’est rapidement imposé comme l’un des leaders français du secteur électroménager avec une ADN forte : le cash & carry. Autrement dit, chaque point de vente est également un point de dépôt. Les clients peuvent toujours y acheter leur produit et repartir immédiatement avec et l’impact de ce modèle se reflète directement sur les prix. Le concept a fait ses preuves, aujourd’hui nous sommes présents dans 3 pays : la France, la Belgique et l’Espagne et compte 101 magasins-dépôts dont 84 dans l’Hexagone et des sites web marchands dans toutes ces régions. En 2020, nous avons dépassé le milliard d’euros de chiffre d’affaires malgré un contexte économique particulièrement éprouvant.

Quels étaient vos principaux challenges en termes de paiement lorsque vous avez choisi Adyen ?

En 2020, nous avions la volonté de nous développer dans l’omnicanalité, de pouvoir compter sur un seul et même partenaire pour l’ensemble du réseau web et magasin. Notre principal enjeu était de simplifier la gestion de nos paiements de manière omnicanale et internationale.

Sur le web, nous voulions améliorer le parcours client pour garantir une expérience d’achat simple et fluide, c’est-à-dire sans rupture, sans redirection vers des prestataires bancaires. Il nous fallait aussi mieux gérer la fraude sur nos transactions et garantir notre conformité au nouveau cadre de la DSP2, le sujet du moment pour les e-commerçants.

En magasin, la priorité était de mettre à jour notre flotte de terminaux de paiements afin de garantir partout le sans-contact qui est devenu un must have avec la crise sanitaire.

Comment s’est passé le déploiement des solutions Adyen ?

Sur le web, l’objectif en choisissant Adyen, c’était la simplicité, qui est d’ailleurs l’une des valeurs fortes de notre enseigne. Nous avons la particularité de travailler sous module Magento 2, et avec Adyen nous avons levé facilement tous les points de blocage. Nous sommes maintenant sur une API internationale qui nous sert dans tous nos marchés avec les mêmes fonctionnalités et la possibilité d’intégrer des nouveaux moyens de paiement selon nos pays comme Bancontact en Belgique par exemple. Nous gérons maintenant les paiements locaux de manière totalement centralisée.

Avec l’arrivée de la réglementation de la DSP2, nous étions aussi rassurés de laisser notre partenaire Adyen gérer la mise en conformité avec leur outil 3DS2. Finalement le déploiement a été fait en un temps record, tous les développements ont été bouclés en un peu plus de 4 mois seulement. En septembre 2020, nous avons ouvert simultanément nos 3 sites web marchands en France, Belgique et Espagne avec tous les bons moyens de paiement.

Il était essentiel pour nous d’avoir une page de paiement hébergée directement sur notre site pour garantir la fluidité du parcours d’achat. Le paiement, c’est le moment clef où il faut convertir. Auparavant nous perdions entre 15 et 20% de nos flux e-commerce à cause des redirections.

En magasin, les terminaux Adyen ont été déployés très rapidement et aujourd’hui 100% de nos magasins français bénéficient de TPE nouvelles générations, tactiles, en couleur et qui gèrent parfaitement le sans-contact sur l’ensemble des applications comme Apple Pay ou Google Pay et l’ensemble des banques. C’est un vrai plus car les clients en sont de plus en plus friands.

Quels résultats avez-vous pu déjà dégager de votre partenariat avec Adyen ?

Côté e-commerce, les résultats sont flagrants. Nous constatons une hausse de 30% du taux de transformation, et c’est en partie lié à l’intégration d’Adyen. Bien sûr, la hausse du nombre de transactions e-commerce en 2020 a joué son rôle, mais c’est aussi l’effet d’une meilleure gestion du 3DS. Grâce à Adyen, nous avons désormais autour de 70% des transactions e-com qui passent par l’authentification forte, contre 100% auparavant. Nous bénéficions d’un meilleur pilotage de la gestion de la fraude, et in fine on simplifie le parcours client. En parallèle, la fraude a à peu près été divisée par 10. Nous avions vraiment besoin d’un partenaire qui nous aide sur le sujet car c’est essentiel d’un point de vue financier mais aussi pour la notoriété de notre enseigne. Nous écartons les fraudeurs et nous identifions mieux les clients légitimes. Depuis octobre 2020, notre taux d’autorisation a augmenté de 7 points.

Dans le contexte du Covid-19, la solution Adyen nous a permis d’absorber la hausse des transactions e-com sans problème. C’était majeur pour nous de proposer une meilleure solution sans dégrader l’existant.

Côté magasin, nous avons pu simplifier le parcours client aux côtés d’Adyen avec nos nouveaux terminaux de paiement. Nous continuons actuellement le déploiement à l’international, notamment en Espagne où le sans-contact est extrêmement développé et où nous nous devons d’éviter le blocage du plafond des transactions NFC par cartes.

En termes de paiement, quels sont vos projets pour l’avenir ?

Nous souhaitons d’abord aller plus loin dans l’omnicanalité en développant des parcours d’achats hybrides et en gérant mieux nos réservations pour fiabiliser la vente. Nous allons aussi innover sur notre application mobile pour une expérience client sans rupture.

Par ailleurs, dans le cadre de notre démarche RSE, nous sommes en lien avec un grand nombre d’associations au niveau national et local. Dans nos magasins, en septembre 2021, nous avons mis en place Adyen Giving le système de donation en caisse d’Adyen pour permettre à nos clients de donner 1 euro aux Restos du Cœur, l’un de nos principaux partenaires associatifs. Sur tous ces sujets, notre partenariat avec Adyen s’inscrit vraiment sur la durée.


Inscrivez-vous à la newsletter d'Adyen

J'accepte de recevoir des newsletters de la part d'Adyen à propos de la société, de son activité et du secteur, de ses partenaires et affiliés, de ses produits et services, de ses nouvelles fonctionnalités et des lancements à venir. En envoyant ce formulaire, vous reconnaissez avoir lu les conditions de notre Déclaration de confidentialité et vous consentez à l'utilisation des données dans le cadre de ces conditions.


Are you looking for test card numbers?

Would you like to contact support?