Moyens de paiement privilégiés en Europe

Deuxième partie du guide international sur les moyens de paiement rédigé par Adyen afin d'aider les entreprises à se développer à l'international.

Vélo orange

Europe

Le marché de l'e-commerce en Europe répond à un fonctionnement spécifique. Cela se traduit par une décentralisation des services financiers et la mise en place de règlementations accrues en matière de sécurité, intégrées à la nouvelle Directive européenne sur les services de paiement (DSP2).

En Europe, l'e-commerce connaît une croissance exponentielle, en particulier en Europe du Sud, où cette croissance est soutenue par le m-commerce en raison d'une population jeune particulièrement adepte des achats sur mobile. On constate toutefois de nombreuses disparités en matière d'accès à Internet et d'achats internationaux.

Selon le rapport sur l'e-commerce européen en 2017 de la Ecommerce Foundation, l'accès à Internet progresse de façon stable, avec une croissance de 13 % en moyenne ces cinq dernières années. L'Europe du Nord est en tête avec un taux de connectivité de 93 %, suivie par l'Europe de l'Ouest (89 %), l'Europe centrale (86 %), l'Europe du Sud (71 %) et l'Europe de l'Est (66 %).

En matière d'achats internationaux, le Luxembourg est en tête, avec 74 % de ses achats effectués auprès de commerçants étrangers. La Russie s'impose également comme un marché particulièrement enclin à acheter à l'international. Et, selon les données d'Adyen, les consommateurs suisses, belges, irlandais, néerlandais et allemands acceptent volontiers de passer des commandes à l'étranger. Les consommateurs espagnols préfèrent quant à eux effectuer leurs achats localement.

Pourtant, malgré la volonté des clients allemands ou néerlandais d'effectuer des achats sur des sites Internet internationaux, ils privilégient toujours les moyens de paiement locaux. Afin d'accepter les cartes dans l'ensemble de ces marchés, il vous faudra disposer d'une entité locale dans au moins l'un des pays européens.

Paiements récurrents en Europe

Contrairement aux cartes de crédit, tous les moyens de paiement locaux n'acceptent pas les paiements récurrents.

Nous avons mis en place une approche unique afin de prendre en charge les paiements récurrents pour les moyens de paiement européens. La solution compatible avec iDEAL et Giropay associe services bancaires en ligne et prélèvements SEPA, Bancontact et SOFORT pour accepter ce type de paiements.

Belgique

Carte de la Belgique

Les consommateurs belges sont plutôt enclins aux achats internationaux, avec 25 % des transactions effectuées sur des sites étrangers.

Le moyen de paiement le plus utilisé en Belgique est Bancontact, qui compte plus de cartes en circulation que le pays ne compte de citoyens belges. Il s'agit d'une carte de débit qui offre une garantie de paiement de 100 % et qui peut être utilisée sur tous les canaux (en ligne, sur mobile et en boutique). Bancontact permet également de traiter des transactions récurrentes par prélèvement SEPA.

Dans l’ensemble, les moyens de paiement les plus répandus pour payer en ligne sont Bancontact, les cartes de crédit (Visa/Mastercard et Amex) et les cartes de débit (Maestro). SEPA et SOFORT sont également populaires.

Moyens de paiement les plus répandus en Belgique

Conseil d'Adyen

Aujourd'hui, de nombreux clients ne finalisent pas leur achat sur mobile s'ils ne peuvent pas payer avec Bancontact. La version traditionnelle de Bancontact nécessite un appareil fourni par la banque (digipass/lecteur de cartes) afin de générer une authentification (token).

Cela peut avoir un impact véritablement négatif sur la conversion mobile. Par ailleurs, l'achat sur mobile est bien plus simple que sur ordinateur puisqu'il suffit de scanner un QR code pour s'authentifier.

Si vous prenez en charge Bancontact/Maestro, assurez-vous que le cryptogramme visuel (code CVC) n'est pas obligatoire car les cartes belges Maestro n'en comportent pas.


Belgique

Carte de la Belgique

Les consommateurs belges sont plutôt enclins aux achats internationaux, avec 25 % des transactions effectuées sur des sites étrangers.

Le moyen de paiement le plus utilisé en Belgique est Bancontact, qui compte plus de cartes en circulation que le pays ne compte de citoyens belges. Il s'agit d'une carte de débit qui offre une garantie de paiement de 100 % et qui peut être utilisée sur tous les canaux (en ligne, sur mobile et en boutique). Bancontact permet également de traiter des transactions récurrentes par prélèvement SEPA.

Dans l’ensemble, les moyens de paiement les plus répandus pour payer en ligne sont Bancontact, les cartes de crédit (Visa/Mastercard et Amex) et les cartes de débit (Maestro). SEPA et SOFORT sont également populaires.

Moyens de paiement les plus répandus en Belgique


France

Carte de la France

La France représente une formidable possibilité d'expansion, avec des ventes e-commerce qui devraient atteindre les 64 milliards de dollars en 2018.

Cartes Bancaires domine le paysages des paiements, et la plupart des cartes françaises sont des Cartes Bancaires co-brandées avec Visa ou Mastercard. En tant que membre direct de CB, nous pouvons fournir à nos clients les meilleurs taux d'autorisation.

Moyens de paiement les plus répandus en France

Conseil d'Adyen

Aucune entité locale n'est nécessaire en France pour une acquisition locale, même si (comme c'est le cas dans la plupart des pays de la zone euro), une entité au sein de l'Union Européenne est quant à elle obligatoire.


Allemagne

Carte de l'Allemagne

Les Allemands figurent parmi les consommateurs les plus enclins aux achats internationaux, avec plus de 50 % des achats en ligne réalisés sur des sites étrangers.

Malgré cette bonne volonté, l'Allemagne est l'un des pays les plus épars en matière de moyens de paiement. La majorité des transactions en ligne s'effectuent par des moyens de paiement autres que des cartes de crédit (prélèvements SEPA, SOFORT et Giropay).

Dans le secteur de l'e-commerce, en particulier en ce qui concerne l'habillement, de nombreux consommateurs optent pour un paiement par facture : un tiers paie les produits et services, avant d'être remboursé par l'acheteur une fois la livraison effectuée.

Moyens de paiement les plus répandus en Allemagne

Conseil d'Adyen

Si vous envisagez de vous étendre en Europe, l'Allemagne est l'un des premiers marchés à étudier, non seulement en raison de sa taille, mais aussi pour son appétence pour les achats à l'étranger.


Irlande

Carte de l’Irlande

En Irlande, le chiffre d'affaires provenant des achats en ligne a augmenté de 45 % en 2016, notamment grâce aux mobiles. Les cartes de débit y sont également très populaires, avec Visa en tête de file.

Moyens de paiement les plus répandus en Irlande


Italie

Carte de l’Italie

L'Italie est le quatrième plus grand marché e-commerce d'Europe. Plus de 80 % des Italiens sont connectés (proportion qui devrait progresser de 16 % au cours de cette année). En 2016, l'Italie comptait 13 millions d'acheteurs réguliers sur Internet, dépensant chacun 1 400 € en moyenne.

Les consommateurs italiens se tournent de plus en plus vers le mobile, notamment à via les porte-monnaie électroniques. Les cartes prépayées ont également le vent en poupe en raison de leur (manifeste) sécurité et de leur faible coût. Les cartes de crédit les plus courantes sont Visa et Mastercard, et la carte de débit prépayée la plus répandue est Postepay (co-brandée avec Visa).

Le système local de débit PagoBancomat vient d'annoncer qu'il allait bientôt lancer un moyen de paiement sur Internet. Grâce à la renommée de cette marque et son fort taux de pénétration, ce moyen de paiement pourrait rapidement progresser. 

Moyens de paiement les plus répandus en Italie


Pays-Bas

Carte des Pays-Bas

Si l'achat depuis des sites internationaux est relativement commun aux Pays-Bas, le mode de paiement privilégié reste iDEAL, système spécifique au marché néerlandais. iDEAL est un système interbancaire pris en charge par toutes les banques grand public du pays et permettant aux consommateurs d'utiliser leur compte bancaire pour des achats en ligne. Les prélèvements et les paiements à réception de facture sont également répandus.

Moyens de paiement les plus répandus aux Pays-Bas

Conseil d'Adyen

En raison de la facilité qu'offrent les Pays-Bas pour développer son activité, ce marché s'avère clé pour toute entreprise souhaitant s'étendre à l'international. Il est alors essentiel de proposer le moyen de paiement local iDEAL.


Pologne

Carte de la Pologne

La Pologne est le neuvième pays le plus grand d'Europe et compte plus de 38 millions d'habitants. Les services de banque en ligne (online banking) et le paiement à la livraison sont de loin les moyens de paiement les plus répandus. En Pologne, la banque en ligne connue sous le nom de Pay-by-links est le moyen de paiement le plus populaire et peut représenter jusqu'à 75 % des solutions de paiement électroniques.

Moyens de paiement les plus répandus en Pologne

Conseil d'Adyen

Le marché polonais est facile à intégrer. Il n'est pas nécessaire d'avoir une entité locale ou de prendre en charge les règlements en devise locale. Toutefois, les émetteurs polonais exigent des porteurs de cartes qu'ils enregistrent leur carte lors de la première utilisation.


Portugal

Carte du Portugal

Le secteur du e-commerce au Portugal devait progresser de plus de 12 % en 2017, pour s'établir à 4,73 milliards d'euros de ventes en ligne à la fin de l'année.

Si le taux de pénétration des cartes est assez élevé au Portugal, le moyen de paiement le plus courant est Multibanco, qui a représenté près de 86 % du total des ventes en 2016 (29 % en termes de valeur monétaire annuelle).

Il s'agit d'une option post-paiement : une référence est créée lors du règlement des achats, puis le paiement est effectué auprès d'un distributeur automatique à l'aide d'une carte de débit ou via une banque en ligne.

Moyens de paiement répandus au Portugal


Romania

Carte du Portugal

Le secteur du e-commerce au Portugal devait progresser de plus de 12 % en 2017, pour s'établir à 4,73 milliards d'euros de ventes en ligne à la fin de l'année.

Si le taux de pénétration des cartes est assez élevé au Portugal, le moyen de paiement le plus courant est Multibanco, qui a représenté près de 86 % du total des ventes en 2016 (29 % en termes de valeur monétaire annuelle).

Il s'agit d'une option post-paiement : une référence est créée lors du règlement des achats, puis le paiement est effectué auprès d'un distributeur automatique à l'aide d'une carte de débit ou via une banque en ligne.

Moyens de paiement répandus au Portugal


Russie

Carte de la Russie

Ecommerce in Russia was worth €7.2 billion in the first half of 2017, an increase of 22% year-on-year.

Russia is a prime example of a major market in which credit cards are not dominant. In fact, cards represent only a small share of the online transactions. Instead, the most popular local payment methods are cash on delivery, online banking and ewallets, including:

Yandex.Money - the most popular digital wallet with top-up options including prepaid scratch cards, plastic cards, online banking, and cash.

QIWI Wallet - is a digital wallet that can be topped up at one of 150,000+ payment terminals, as well as with credit/debit cards, on a phone.

Sberbank - The biggest bank with 40 million users. As debit cards are by far preferred, online banking is the best solution to approach these shoppers.

In Russia, payments through ATMs have been very popular for a long while, and the increasing sophistication of the terminals has resulted in a more seamless payments environment that now includes automatic top-ups and recurring payments.

Moyens de paiement répandus en Russie

  • Visa
  • QIWI
  • Yandex.Money
  • Porte-monnaie électroniques​​​​​​​

Conseil d'Adyen

Aucune entité nationale n’est nécessaire pour traiter les paiements qui ne sont pas effectués par carte, et il est facile d’accéder à la plupart des moyens de paiement en Russie. Adyen prend en charge les principaux porte-monnaie et banques en ligne, de même que plusieurs options de paiement en espèces. Afin de traiter les cartes localement, vous devez disposer d'une entité locale et d'un compte bancaire local. Nous prenons également en charge les paiements récurrents avec QIWI Wallet.


Espagne

Carte de l’Espagne

En 2017, le chiffre d'affaires du commerce électronique espagnol B2C a augmenté de 8 % pour atteindre les 28 milliards d'euros. 26,1 millions des internautes espagnols ont acheté des produits ou services sur Internet en 2015, avec une dépense moyenne de 1 089 €.

En Espagne, les espèces constituent le moyen de paiement le plus courant, et le nombre de distributeurs automatiques par million d'habitants figure parmi les plus élevés d'Europe. Les cartes sont elles aussi assez répandues : 85 % de la population possède au moins une carte de crédit ou de débit. Toutes les cartes sont co-brandées avec Visa ou Mastercard. Les cartes virtuelles prépayées, destinées aux achats sur Internet, gagnent également en popularité, mais les modes de paiement alternatifs, comme les paiements échelonnés, ont encore du mal à s'imposer.

Bien que toutes les cartes émises en Espagne soient compatibles avec 3D Secure, le fait d'utiliser ce système de sécurisation pour toutes vos transactions pourrait réduire votre taux de conversion de 20 %. C'est pourquoi les entreprises tendent à utiliser des règles dynamiques permettant d'activer 3D Secure seulement quand cela est nécessaire. Toutefois, certains systèmes parfois obsolètes peuvent rendre cette approche difficile.

Moyens de paiement répandus en Espagne

Conseil d'Adyen

Pour bénéficier de taux d'autorisation optimisés, nous vous recommandons d'effectuer le traitement via un acquéreur local (Adyen peut fournir une acquisition locale sur le marché).

Dynamic 3D Secure (qui fait partie du système de gestion des risques RevenueProtect d'Adyen) va vous permettre d'équilibrer sécurité et conversion pour vos consommateurs espagnols.


Royaume-Uni

Carte du Royaume-Uni

Le Royaume-Uni est l'une des économies les plus dynamiques d'Occident. Si les retombées du Brexit restent incertaines, cet événement a déjà des conséquences sur l'e-commerce. Avec la diminution de la valeur de la livre sterling, le Royaume-Uni attire les acheteurs du monde entier, et les consommateurs britanniques sont moins susceptibles d'acheter à l'étranger.

Les Britanniques sont les champions du monde des achats sur mobile. Par ailleurs, les cartes de débit sont répandues : les acheteurs possèdent en moyenne 2 à 3 cartes. Celles-ci représentent environ 90 % des transactions en ligne. Les porte-monnaie électroniques sont également très présents, tandis que la banque en ligne est quasiment inexistante sur ce marché.

Moyens de paiement répandus au Royaume-Uni

Conseil d'Adyen

Actuellement, le Royaume-Uni est le seul pays européen où la méthode AVS (Address Verification Service) est prise en charge. D'autre part, la majorité des émetteurs de cartes prennent en charge le système 3D Secure. Par conséquent, il constitue l'un des rares pays où la mise en place du système 3D Secure permet d'accroître réellement la conversion globale. Cette situation s'explique par l'existence de l'authentification basée sur les risques (RBA) : la banque émettrice choisit de renoncer à effectuer l'intégralité du processus d'authentification si l'opération présente peu de risques. Les services de mise à jour des données de compte pour les cartes Visa et Mastercard sont également disponibles au Royaume-Uni. Vous avez donc l'assurance que les fichiers de vos cartes sont toujours à jour.

Are you looking for test card numbers?

Would you like to contact support?

Effectuez une recherche dès maintenant sur le site Web d'Adyen...

  Site Web