Apprenez à lutter contre la fraude

Avec tant de nouvelles méthodes de vente, une question subsiste : comment lutter contre la fraude ?

Dans le secteur du retail, le commerce unifié a fait couler beaucoup d'encre.

La tendance vers un commerce unifié, via une plateforme technologique unique associant les achats en magasin, sur mobile ou en ligne, ne montre aucun signe de ralentissement.

Au contraire, Forrester prévoit que les ventes au détail cross-canal vont atteindre 1,8 milliard de dollars cette année.

Mais même si les entreprises du Retail adaptent leurs modèles pour vendre à travers différents canaux, les besoins en boutique physique sont loin d'être obsolètes.

En effet, afin d'assurer une activité pérenne, les commerçants doivent désormais offrir le meilleur des deux mondes - une expérience en magasin efficace ainsi qu'une expérience en ligne fluide, quel que soit l'endroit où se trouve l'acheter et quelle que soit sa façon de payer.

Acheter en ligne et retirer ses articles en magasin ? Acheter en magasin et se faire livrer à domicile ? Acheter sur l'application de la marque et retourner ses articles en magasin ? Les possibilités sont infinies.

Les commerçants qui réussissent à se démarquer déploient des efforts considérables afin d'offrir à leurs clients de nombreuses moyens de paiement et de façons de payer.

Lutter contre la fraude grâce à l'uniformisation des données

Alors que les entreprises du Retail ont déjà su relever de nombreux défis du commerce unifié, tels que la centralisation de la gestion des commandes, la transformation des inventaires et la chaîne logistique, une question subsiste : avec tant de types de transactions, quel est le meilleur moyen de lutter contre la fraude ?

Depuis des années, Adyen met au point la meilleure solution en termes de risques, spécialement pensée pour le commerce unifié. Chaque canal comporte ses propres risques.

Les transactions sans carte (card-not-present ou CNP), ventes à distance (MOTO) et ventes en magasin présentent toutes leurs propres caractéristiques et risques, c'est pourquoi les détaillants ont adopté une approche sur-mesure pour pouvoir faire face aux difficultés.

Et puisque les risques sont variés, seule une plateforme unique et centralisée peut permettre de gérer les risques avec justesse.

Une plateforme unifiée permet au commerçant d'offrir une interface de paiement plus efficace - elle garantit une plus grande stabilité, une meilleure gestion et inévitablement, une augmentation des taux d'autorisation et du chiffre d'affaires -, et c'est également le meilleur outil pour lutter contre la fraude.

L'utilisation d'une plateforme unifiée permet de réduire les différents silos de l'entreprise en matière d'information.

Par exemple, mettre en corrélation les données personnelles et l'historique d'un client qui fait ses achats en ligne et en magasin peut fournir des connaissances client essentielles, et vice versa.

Un système de paiement unique est capable d'identifier, d'analyser et de relier instantanément les données entre les différents canaux.

Le défi est d'offrir aux clients une expérience d'achat fluide tout en luttant contre la fraude sans créer de friction inutile, et cette stratégie est au cœur de la vision de Adyen RevenueProtect.

Capitalisez sur les données

Les départements stratégie et marketing utilisent les données depuis très longtemps afin d'étudier les comportements des consommateurs et leurs habitudes de consommation.

Désormais, les équipes en charge de lutter contre la fraude doivent saisir cette opportunité pour commencer à utiliser les données de la même manière.

Prenez l'exemple d'un commerçant installé à New York. Au sein de son magasin, il peut mettre en place des heat map en exploitant les données non nominatives (adresses IP et de facturation) des clients qui achètent en ligne et qui souhaitent venir retirer leurs articles en magasin.

Ces modèles donnent au retailer un aperçu des habitudes de consommation de ses clients, de même que des indications pour détecter des fraudes potentielles.

Les transactions qui ne correspondent pas au modèle établi doivent être les premières à éveiller des soupçons.

Une analyse fine des données

Imaginez un client qui rentre dans une boutique à Brooklyn. Il achète une paire de chaussures et paye via un terminal de paiement, en entrant son code de sécurité de carte.

Le soir même, ce client achète une paire de chaussettes supplémentaire sur le site Internet du commerçant, avec une adresse IP enregistrée à seulement à 15 km du magasin dans lequel la personne est venue quelques heures plus tôt.

Même si le client utilise une carte de crédit différente pour son achat en ligne (qui, en raison de l'absence d'historique du client, peut être considérée comme risquée), le Retailer peut fournir une expérience fluide à son acheteur.

En effet, en analysant les données et les modèles de fraude à disposition, il s'avère que la transaction semble tout à fait légitime.

Dans un scénario similaire, un client ayant déjà fait un achat en ligne se rend en boutique. Et ce jour-là, son paiement par carte échoue, en raison d'une erreur de son code confidentiel.

Cependant, le système de fraude peut reconnaître les achats en ligne qu'a déjà effectué l'acheteur ainsi que son adresse physique d'achat. Il peut ainsi accepter le paiement par carte en détectant la puce magnétique, mais il ne le ferait pas s'il s'agissait d'un individu totalement « inconnu ».

Une plateforme de paiement efficace peut non seulement identifier les transactions frauduleuses mais également accepter les paiements des clients légitimes.

Par exemple, si une carte de paiement est utilisée dans un rayon d'une centaine de kilomètres à seulement quelques minutes d'intervalle, une alerte est immédiatement donnée et les achats sont identifiés comme frauduleux.

Bloquez uniquement les transactions frauduleuses

Pendant de nombreuses années, les entreprises du Retail (et plus globalement, toutes les entreprises qui acceptent des paiements) ont développé des solutions de prévention de la fraude dédiés aux canaux de vente.

La combinaison puce et code PIN est un mécanisme d'authentification uniquement utilisé en magasin, de la même manière que le système de 3D Secure assure la sécurité des transactions en ligne.

Lorsque les outils utilisés étaient moins sophistiqués et que l'e-commerce en était encore à ses débuts, une vérification manuelle et une gestion des cas particuliers était suffisant.

L'e-commerce est désormais à maturité, autant dans le domaine physique que numérique.

Dans un monde où les différents réseaux de distribution se mélangent, le besoin ne s'est jamais fait autant ressentir d'avoir un système de paiements qui utilise les données provenant de tous les canaux pour aider les commerçants à prendre des décisions éclairées.

Abraham Maslow a écrit : « Si l'on a un marteau, on voit tout problème comme un clou. », autrement dit, nous nous adaptons pour répondre à nos besoins.

Mais fréquemment, dans l'e-commerce et la vente au détail, un marteau est un outil trop brutal.

Gérer la fraude n'est pas seulement une question de mettre à l'écart les « mauvaises » transactions, mais il s'agit aussi de supprimer la friction des « bonnes » transactions.

Gérer efficacement ses risques en capitalisant sur ses données de paiement dans un seul système est une approche efficace pour lutter contre la fraude mais à long terme.

C'est aussi un moyen de générer plus de chiffre d'affaires en donnant aux entreprises une boîte à outils sophistiquée pour résoudre un problème complexe.

Abonnez-vous à notre newsletter pour rester au courant de nos dernières actualités :


Inscrivez-vous à la newsletter d'Adyen

J'accepte de recevoir des newsletters de la part d'Adyen à propos de la société, de son activité et du secteur, de ses partenaires et affiliés, de ses produits et services, de ses nouvelles fonctionnalités et des lancements à venir. En envoyant ce formulaire, vous reconnaissez avoir lu les conditions de notre Déclaration de confidentialité et vous consentez à l'utilisation des données dans le cadre de ces conditions.


Are you looking for test card numbers?

Would you like to contact support?